La Le On De R Flexion

Comment créer de test vbs Quel statut juridique pour lehiga de ma famille

Dans le monde il y a une extraordinairement grande quantité de modèles du compte. Les différences de ces modèles sont provoquées par les raisons historiques, ainsi que les différences des conditions de l'environnement, à qui fonctionnent les entreprises des divers pays. Les classifier selon tous les paramètres il est impossible, et il faut peu probablement. On Peut, néanmoins, mettre en relief deux classifications, qui sont assez simples, mais de plus selon sont intéressants.

L'information doit contribuer à la prise de décision par l'utilisateur, i.e. “se rapporter ou l'application utile aux actions, à qui elle était destinée”.21 Relevantnost' de l'information est le résultat de la combinaison de ses trois caractéristiques : de la valeur prophétique (Predictive value), la propriété de la liaison en retour (Feed-back) et l'opportunité (Timeliness).

On peut mettre en relief la différence principale dans celui-là, sur quoi on fait l'attention principale du définissant. Dans le premier cas, le compte est le procès amenant au résultat (la comptabilité financière), la représentation juste de qui est le but du compte. L'essentiel est le procès non lui-même, à savoir le résultat. Dans le deuxième cas le compte est examiné comme le système, dans qui toutes ses composantes sont équivalentes, et le but du système est défini séparément.

La comparabilité est une propriété de la forme de la représentation de l'information, qui augmente son utilité aux frais de la possibilité de sa comparaison avec les paramètres analogues ou les données. La forme limite de la comparabilité est l'uniformité (uniformity), quand les sociétés accordent l'information non simplement à comparable, et dans le format tout à fait monotone. L'exigence de l'uniformité peut être appliquée et pour les méthodes du compte, mais pour le système américain cela, généralement parlant, non d'une manière caractéristique.

Notamment on lie à l'apparition FASB l'élaboration de la base Conceptuelle (Conceptual framework) le compte financier, dans qui on intégrait et unifiait autant que possible les principes fondamentaux de la comptabilité. Notamment les positions (Statements) FASB, fondant à la base Conceptuelle, forment la base de ce qu'est considéré aujourd'hui comme les principes de base du compte financier aux États-Unis, qui seront examinés ensuite.

Sûrement, les raisons principales des différences de deux modèles sont les différences des facteurs du milieu ambiant et la voie historique du développement, et en outre les diviser est extrêmement embarrassant. Probablement, dire plus justement même sur les différences conditionnées par le développement dans de différentes conditions historiques.

Le système américain se développait assez de long temps dans les conditions de l'économie concurrentielle capitaliste. En conséquence, la notion du compte financier a augmenté là de du compte à de petites entreprises, à leur transformation en de grandes sociétés anonymes. À leur développement il n'y avait pas conception commune du compte. Ainsi le développement allait graduellement et toutes les notions étaient élaborées dans la mesure de l'apparition du besoin d'eux. S'est passé ainsi, par exemple, avec la notion de l'amortissement, qui est entrée dans le cercle des notions des comptables et les entrepreneurs seulement avec l'apparition des grandes constructions capitales, tels que les chemins de fer, quand est apparu le problème de la distribution de leur coût pour le temps, pendant qui ils sont utilisés.