Tips De Sa Classe

Un sdf donne une leçon de grossesse

Pratiquement il est difficile de créer l'onde monochromatique, et ont affaire d'habitude à la file (paquet) des ondes, dans qui chaque onde se répand à la vitesse, et la vitesse de la diffusion se caractérise par la vitesse de groupe

Après l'application plusieurs fois l'intégration par parties ÔÓÑÔ¿® et les quatrièmes intégrales sont réduites. Deuxième et troisième disparaissent à cause des conditions de frontière. Ainsi de la première intégrale est reçu :

Nous introduirons l'espace linéaire h des fonctions, sur le filet avec les significations dans les noeuds du filet yi=yh (xi). que l'on satisfait les conditions de la périodicité y0=yN. En outre nous croyons formellement yi+N=yi pour i 

La description du modèle. À présent est observé l'intérêt augmentant pour l'étude non linéaire des procès dans de divers domaines des physique (par exemple, dans l'optique, le physicien du plasma, le radiophysicien, l'hydrodynamique etc.). Pour l'étude des ondes petit, mais l'amplitude finale dans les milieux dispersifs à de l'équation de modelage utilisent souvent l'équation de Kortevega-de de la Frise () :

Dans qui et, k et  — les constantes, à  =±k est la décision de l'équation (. Dans cette décision et — l'amplitude, k — le nombre d'onde, et  — la fréquence. La décision pri­vedennoe représente l'onde, supportable dans le milieu à la vitesse de phase

Les ondes solitaires, qui étaient ouvertes par Ras­selom, et se comportent en effet comme les particules. L'onde bol'­chaya ne passe pas par petit à eux óá¿«ñÑ®ßÔó¿¿. Quand les ondes solitaires touchent, une grande onde est ralentie et diminue, et l'onde, qui était petite, au contraire, s'accélère et grandit. Et quand une petite onde croît jusqu'à ÓáÑÓ«ó grand, et grand diminue jusqu'aux montants petit, se divisent et va en avant. Ainsi, se comportent comme Ò»ÓÒú¿Ñ les balles de tennis.

Où g — l'accélération de la chute libre, et en outre a

Le vrai travail est consacré à l'étude de l'équation de Kortevega – de la Frise. On passe l'aperçu vaste littéraire selon le sujet de l'étude. On étudie de divers schémas différentiels pour l'équation de KdF. On accomplit le compte pratique avec l'utilisation de cinq schémas évidents de points de livraison

En réalité cette équation est le familier, puisque à sa conclusion de petits paramètres ( . Si »ÓÑíÓÑþý par l'influence de ces paramètres, en dirigeant eux vers le zéro, nous recevrons une des parties de la décision '­.

En revenant aux ondes sur l'eau, nous remarquerons que l'on peut les analyser en utilisant les équations bien connues de l'hydrodynamique, que l'on sait qu'eux. C'est pourquoi les ondes sur l'eau dans le cas total sont non linéaires. Seulement à le cas des petites amplitudes ces ondes peuvent ßn par les linéaires.

Cependant si réfléchir, un tel ¡Ñ vers l'onde solitaire de Rassela devient. Le fait est qu'en vertu du trait spécifique cette ouverture est considérée longtemps assez þáßÔ¡Ù le fait. En effet, à cette époque-là le monde physique semblait linéaire et le principe de la juxtaposition est considéré comme un des principes fondamentaux de la plupart des théories physiques. C'est pourquoi personne des investigateurs n'a donné à l'ouverture l'onde sur l'eau de la signification sérieuse.

En utilisant l'approche spéciale, on peut ÒíÑñ¿Ôýßn que le principe de la juxtaposition des décisions pour l'équation de Kortevega-de Frisa n'est pas accompli, et c'est pour cela que cette équation est non linéaire et décrit les ondes non linéaires.

Les ondes sur l'eau attiraient depuis longtemps à eux-mêmes óá¡¿Ñ les investigateurs. C'est lié ce qu'ils représentent le phénomène largement connu dans la nature et, en outre accompagnent le déplacement des cours de l'eau.